Les 6 plus grands enjeux de la fonction RH en 2019 (3/6) <br> Le « smart working », ou l’importance des conditions de travail
Conseil/Bonnes pratiques

Les 6 plus grands enjeux de la fonction RH en 2019 (3/6)
Le « smart working », ou l’importance des conditions de travail

Le « smart working », aussi appelé « New Ways of Working” (NWoW) est le nouveau concept à la mode qui vise à rendre l’entreprise plus chaleureuse et les conditions de travail plus flexibles dans le but de développer l’engagement et l’implication des collaborateurs dans la vie de l’entreprise : favoriser l’émergence de nouveaux modes de travail, veiller à un environnement de travail agréable et tourné vers le bien-être pour le bénéfice des collaborateurs mais aussi de l’entreprise.

 

 

Des conditions de travail modernes et une image d’entreprise flexible

 

Des espaces de travail pensés pour le confort des collaborateurs

 

Tout d’abord, les conditions dans lesquelles travaillent et évoluent les collaborateurs tendent à être une priorité pour de plus en plus de DRH. Que ce soit l’ambiance générale, l’organisation des bureaux et des espaces de travail ou bien des évènements internes, votre organisation doit pouvoir proposer une expérience et un cadre de travail agréables et motivants.

 

Rien n’oblige de créer des bureaux « Google like », avec jeux et/ou toboggans dans chaque pièce ! Cependant, aménager une salle de pause pour couper du cadre de travail quelques minutes est une initiative très appréciée des collaborateurs. Vous pouvez proposer à vos collaborateurs de se détendre autour d’un babyfoot, d’une partie de jeu vidéo ou tout simplement se reposer dans des sofas confortables.

 

Vous pouvez aussi proposer des espaces de travail différents en fonction des besoins des salariés (salle de coworking, open-space, salle de réunion, bureaux individuels…) leur permettant de travailler dans l’environnement qu’ils préfèrent. La tendance actuelle est le « desk sharing » qui promeut la non-attribution des bureaux à une personne en particulier, dans le but de conférer plus de flexibilité et d’agilité au sein des équipes.

 

 

La flexibilité au cœur des politiques de « smart working »

 

Le respect de l’équilibre vie privée / vie professionnelle est un autre critère important pour les collaborateurs. Les conditions et les horaires de travail tendent à être de plus en plus flexibles. Les employeurs ont compris l’importance du travail bien fait, sans forcément accorder d’importance à quand et où il est réalisé. En laissant vos employés libres d’organiser leur emploi du temps, vous les aidez à gérer les contraintes du quotidien (transport, enfant à déposer à l’école, rendez-vous urgent, …) en améliorant de ce fait leur satisfaction professionnelle.

 

L’ultime preuve de flexibilité que vous pouvez proposer à vos collaborateurs est le télétravail.

 

D’après une étude réalisée en 2017, pour 92% des répondants, le télétravail contribue à une meilleure qualité de vie personnelle et familiale. C’est aussi une marque de confiance qui vient développer l’engagement des collaborateurs.

En plus de l’implication des employés, le smart working vous permet de jouir d’une image d’entreprise agile et moderne, que ce soit auprès de vos collaborateurs, des candidats ou même de vos clients.

 

Une définition précise et transparente de l’ADN de votre entreprise semble être une étape importante pour diffuser une image cohérente avec le positionnement de l’entreprise. En communiquant ouvertement sur les valeurs, la culture d’entreprise et les activités, les entreprises permettent aux candidats de s’identifier à elles et à développer un intérêt à les rejoindre. Votre marque employeur sera renforcée par les avis positifs de vos collaborateurs sur les plateformes en ligne ou bien via leur réseau personnel.

 

 

La flexibilité du travail, une stratégie gagnant-gagnant

 

Quels sont les avantages à offrir des conditions de travail plus flexibles à ses employés ?

 

Offrir des conditions de travail favorables au développement personnel et professionnel de vos employés permet d’augmenter leurs performances et leur productivité. Encore d’après la même étude, le télétravail permet de réduire le stress des transports et la fatigue (pour 87%) mais aussi de développer la concentration et la productivité pour 84% des sondés. Lorsque l’on est moins fatigué et moins stressé, on est bien plus concentré sur les tâches que l’on fait et donc plus productif.

 

Eviter les transports peut permettre aux collaborateurs de libérer du temps pour des activités extra professionnelles : pratique d’un sport ou de musique, sorties… Toutes ces activités contribuent au bien-être, à l’épanouissement personnel et à l’équilibre des collaborateurs.

 

Malgré la méfiance de nombreuses entreprises à proposer du télétravail à leurs collaborateurs, les premiers retours des entreprises le pratiquant est plus que positif. Ce système ne peut fonctionner que sur la confiance des managers envers leur équipe ainsi qu’une bonne organisation, une autonomie et une certaine rigueur au travail de la part des télétravailleurs.

 

La Direction Générale des Entreprises (Ministère de l’économie et des finances) a publié une étude disant que le télétravail entrainait une hausse de la productivité de 5 à 30% !  

 

Si les avantages du télétravail sont nombreux pour le collaborateur, ils sont tout aussi significatifs pour l’entreprise :

 

  • Une productivité, une implication et un engagement plus marqués des collaborateurs.
  • Réduction des arrêts maladies et de l’absentéisme: d’après une étude de la CGET, le télétravail permet de réduire de 20% le taux d’absentéisme des salariés.
  • Une meilleure image perçue de l’intérieur (collaborateurs, dirigeants) comme de l’extérieur (clients, candidats).
  • Des coûts immobiliers réduits: plus de collaborateurs travaillant de chez eux signifie de plus petits bureaux. D’après Greenworking, l’économie faite sur les loyers des bureaux peut atteindre 30% !

 

Le smart working arbore de nombreux bénéfices à prendre en compte pour satisfaire les collaborateurs actuels, mais surtout pour satisfaire les nouveaux arrivés sur le marché du travail : les Millenials !

 

 

Le critère n°1 des Millenials

 

Le smart working, la flexibilité du travail, le bien-être professionnel sont tous des éléments que les Millenials, ces jeunes actifs arrivant sur le marché du travail, recherchent. Cette catégorie de travailleurs âgée de 18 à 30 ans voit son arrivée dans le monde du travail d’un œil bien différent de la génération précédente.

 

Comment faire cohabiter plusieurs générations au sein d’une même entreprise ? Comment attirer et surtout satisfaire les millenials ? Quels changements dans l’organisation de l’entreprise pour fidéliser cette génération déterminée ? … Un vrai challenge pour les entreprises !

 

Voici un résumé de ce qu’ils recherchent :

 

  • Sentiment d’appartenance à l’entreprise: Les Millenials veulent être plus que de simples salariés d’une entreprise. Ils veulent faire partie d’un groupe, d’une aventure et ressentir une fierté pour ce qu’ils font.
  • Reconnaissance du travail fourni et de la performance: Ils veulent savoir que le travail qu’ils fournissent est utile à l’entreprise et que leurs tâches apportent une valeur ajoutée. Pour eux, leur manager doit montrer sa satisfaction sur leur performance et leur productivité.
  • En accord avec la culture, les valeurs et l’activité de l’entreprise: Cette génération est à la recherche de sens au travail, ile veulent travailler pour une cause qui leur est chère et qu’ils affectionnent particulièrement. Ils privilégient une entreprise et des missions ayant un but et une finalité qui vont au-delà de l’aspect purement business. S’ils peuvent lier travail, valeurs et plaisir, ils le feront sans hésiter.
  • Relation avec l’ensemble des collaborateurs et proximité avec la hiérarchie: Faire ce qu’on aime c’est bien, mais avec des personnes que l’on aime, c’est encore mieux ! En effet, si vos collaborateurs se sentent bien entre eux et ont une bonne relation avec leurs managers, ils seront beaucoup plus engagés dans leurs missions en priorisant l’entraide et le développement commun.

 

Ne comptez pas sur eux pour recevoir des ordres directs d’un manager qu’ils ne voient jamais et qui ne partage pas leur quotidien !

 

  • Suivi de la carrière et de la formation: Dans leur quête de bien-être au travail, le développement des compétences et l’apprentissage sont des éléments à ne pas négliger.

Ils savent en effet qu’en échange de conditions de travail avantageuses, ils doivent être performants, productifs, développer sans cesse leurs compétences pour s’améliorer et se développer professionnellement.

 

 

Finalement, si son enveloppe « marketing » peut laisser dubitatif, le « smart working » évoque une démarche très concrète de réflexion sur l’expérience collaborateur et la mise en place de conditions de travail en phase avec l’époque. La fonction Ressources Humaines doit se doter de tous les leviers pour accompagner la transformation de l’entreprise.